To content | To menu | To search

Interview sur la construction européenne en 1992

Jean-François Lépine : "Dans dix jours, le 20 septembre, les français vont voter par référendum et ils sont divisés à tel point que personne n'ose prédire le résultat.

L'enjeu est l'avenir de l'Europe, celui de l'Union politique, économique et monétaire, prévue dans le fameux Traîté, signé par les chefs de gouvernement des douze à Maastricht en Hollande il y a sept mois. La France est divisée et étrangement, la communauté d'affaires française aussi, elle qui, pourtant en apparence du moins, aurait intérêt à voir se créer en Europe un grand marché intégré
Pierre Suard est PDG d'Alcatel Alsthom, le premier groupe industriel français et le plus européen aussi. Il était en visite aujourd'hui à Montréal : Monsieur Suard, vous avez parlé, devant la Chambre de Commerce Française à Montréal, de la complexité des règlements supra-nationaux contenue dans le Traîté

Pierre Suard : "Je suis favorable à la construction européenne, mais..."

Lecteur vidéo intégré


Pierre Suard, interviewé en 1992, quelques mois avant l'entrée en vigueur du Traîté de Maastricht donne son ressenti sur le Traîté et son impact sur la construction européenne.

Add a comment

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.

This post's comments feed