Je dédie ce récit, sincère et mesuré, à la poignée de ceux qui me sont toujours restés proches tout au long de cette redoutable épreuve : ma famille et quelques amis fidèles. Certains m’ont d’ailleurs spontanément apporté leur concours pour la préparation et la présentation de cet ouvrage : je les en remercie vivement. Grâce à eux j’ai pu surmonter l’immense tristesse de devoir observer impuissant, victime d’un véritable ostracisme, le naufrage d’un fleuron de l’industrie française auquel j’avais consacré près d’un quart de siècle de ma vie professionnelle.



<< Préface   -   Prologue >>